Tradition et histoire

Le Château de Perron, flanqué de ses deux tours gasconnes, domine la vallée de l’Adour. Ses vignes s’étendent sur les collines qui s’arrondissent au-dessus de Madiran, à l’extrémité nord du département des Hautes Pyrénées.

chateau perron sous le givre
château de perron tradition et histoire

Les terres de Perron furent données à l’abbaye de Madiran par Bernard d’Artagnan en 1100. Elles furent ensuite cédées par les moines à la famille de Cropte. Jean III de Cropte était installé à Perron en 1643. Au XV IIIsiècle, Simon de Perron, son arrière-petit-fils, fit construire le chai et est à l’origine de la configuration actuelle des bâtiments. Ce chai, unique à Madiran, date de 1734 et n’a depuis quasiment pas subi de modifications.

La qualité du sol et les coteaux environnants ont contribué à la réputation des vins du Château de Perron. Classé comme bien national pendant la Révolution, l’inventaire mentionne, à l’époque, 50 hectares de vignes.

La famille Crouzet prend les rênes de l’exploitation en 1945 et commence à replanter. La vigne ayant presque disparue de la propriété suite au phylloxera et à la guerre.

En 2012, après son père et son frère, Isabelle de Saint-Sernin en reprend le flambeau.

Aujourd’hui, le vignoble, exclusivement, situé sur la commune de Madiran, a une superficie de 12 hectares.